Sommaire

Comme tout entrepreneur, un auto-entrepreneur doit payer des charges sociales. En fonction de l’activité, ces cotisations varient. Elles correspondent à un pourcentage du chiffre d’affaires. 

les cotisations sociales du micro-entrepreneur

3 centres de cotisation, 3 taux

Selon l’activité exercée, le montant de charges sociales n’est pas forcément le même. En effet, elles correspondent à un pourcentage du chiffre d’affaires.

Si vous effectuez de la vente, le taux qui s’applique est de 12,80% en 2018. Il comprend les cotisations sociales et la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP). Votre organisme de cotisation est le RSI.

Si vous avez une activité artisanale, les charges sociales et la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP) représente 22% de votre chiffre d’affaires en 2018. Votre organisme de cotisation est le RSI. 

Dans le cas d’une activité libérale relevant de l’URSSAF, le taux à appliquer en 2018 est de 22%. Il comprend également la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP).

Enfin, pour toute activité libérale relevant du régime BNC, le taux de référence en 2018 est de 22%, il comprend également la CFP. Votre organisme de cotisation est l’URSSAF.

Peu importe votre activité, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires et payer vos charges sociales sur le site net-entreprises.fr. La déclaration est à faire mensuellement ou trimestriellement, en fonction de ce que vous avez choisi lors de votre inscription.

Impôt libératoire

L’impôt libératoire correspond à une case à cocher lors de votre inscription au registre des auto-entrepreneurs. Ce choix implique un taux de cotisation mensuel ou trimestriel plus élevé mais vous permet de payer vos impôts sur le revenu relatifs à votre activité progressivement. En effet, au moment de votre déclaration d’impôts sur le revenu en mai, vous devez déclarez votre chiffre d’affaires réalisé sur l’année passée mais n’avez rien à payer puisque vous avez payé votre du en même temps que vos charges sociales.

En cas de souscription au prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu, il faut donc ajouter un pourcentage supplémentaire à vos cotisations.

En 2018, vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire si votre revenu imposable de l’avant dernière année (2016) est inférieur à :

  • 26 791€ pour une personne seule
  • 53 582€ pour un couple
  • 80 373€ pour un couple avec 2 enfants (+26 791€ pour chaque enfant)

ilovetax logiciel de facturation pour les micro-entrepreneurs

0 chiffre d'affaires = 0 charge

L’un des plus grands avantages du statut d’auto-entrepreneur est son système de calcul des charges sociales. En tant que micro-entrepreneur, le montant de vos cotisations dépend de votre chiffre d’affaires.

Si vous avez bien suivi vos premières leçons sur les tables de multiplication, vous savez que multiplier par zéro, donne toujours zéro… Donc si vous n’avez pas fait de chiffre d’affaires, vous n’avez pas de charges !

Attention néanmoins, vous devez quand même réaliser votre déclaration mensuelle ou trimestrielle.

Tout savoir sur

l'auto-entreprise

Découvrez nos fiches explicatives :

vous êtes prêts

à vous lancer ?

Pour ne pas vous tromper, profitez de notre accompagnement personnalisé.